Armée & cheval, un attachement particulier

Le cheval a eu une place déterminante dans les conflits armés jusqu’à la Grande Guerre de 14-18.
À partir de la seconde guerre mondiale, seules quelques nations comptaient encore des unités à cheval. Le fidèle équidé étant peu à peu remplacé par des divisions blindés mécanisées, grâce aux développements des moyens automobiles notamment.

Exemple de la statue érigée en la mémoire de la jument Reckless au World Equestrian Center d’Ocala en Floride, USA. Elle a loyalement servi durant la guerre de Corée dans le 5ème régiment des Marines en 1ère division. Transportant sur de nombreuses lignes de front, des munitions aux soldats. Cette jument réalisait cette prouesse en totale autonomie ! Elle sera blessée à deux reprises durant les combats. La Sergente Reckless, comme elle est mentionnée, a fini paisiblement sa vie aux USA, donnant naissance à 4 poulains.

Cependant en 2023, l’utilisation des chevaux en temps de guerre n’est plus à l’ordre du jour. Alors pourquoi le cheval garde une place si privilégiée au sein de notre armée ?

Armand nous partage les 3 grandes raisons pour lesquelles les dévoués équins ne sont pas prêts de quitter les rangs de l’armée française.

Image source : Wikipedia

1) Perpétuer le patrimoine français
Vestige de la Garde Impériale, le cheval est alors un atout prépondérant pour protéger les Empereurs dans les années 1800.

Ils sont partie intégrante des corps d’armées d’élites du Premier Empire.

2) Participer à la condition du personnel
De nos jours, l’équitation au sein de l’armée est également un puissant lien social pour les familles des soldats qui partent en missions extérieures.

Effectivement, les militaires sont parfois amenés à quitter leurs proches pendant de longs mois. Des périodes qui peuvent s’avérer ardues à vivre, tant pour l’appeler en mission que pour son/sa partenaire et leurs éventuels enfants. Les unités équestres ouvrent alors leurs portes et permettent la pratique de l’équitation sur leurs chevaux d’école.

Une fois de plus, le cheval se transforme en compagnon fidèle ! Non plus de manière opérationnelle sur les champs de bataille, mais socialement, pour apaiser l’absence des soldats partis servir leur pays.

C’est important pour nous de veiller à ce que les proches des soldats conservent un lien social. Nous sommes là pour eux. L’armée est une très grande famille et nous essayons de tous nous soutenir les uns et les autres.” termine le Sergent Armand.

Image source : actu.fr

3) Accompagner les blessés des armées
Enfin, un des nouveaux rôles du cheval au sein de l’armée française est l’accompagnement et la réhabilitation des soldats souffrants de syndromes de stress post-traumatiques.

Le recours à la médiation équine est donc de plus en plus usuel, afin d’aider à la réinsertion des soldats physiquement et/ou psychologiquement blessés en théâtre opérationnel.

La médiation équine à pour ambition de favoriser dans ce type de situation le retour opérationnel des militaires atteints psychiquement. Ce travail avec les chevaux permet notamment de retrouver une forme d’attachement, apprendre de nouveau à s’ouvrir aux gens et à évoluer vers la guérison.”

Une révélation qui dépasse notre territoire français. Avec pour exemple, l’association Spirit, qui ouvre des centres d’équithérapie pour les soldats ukrainiens victimes de stress post-traumatique.

Serhy, un soldat ukrainien venu suivre une séance d’équithérapie. (THIBAULT LEFEVRE / RADIO FRANCE) Article source par Thibault Lefèvre : francetvinfo.fr

Le cheval, un formateur pas comme les autres

Maison mère de la filière équestre au sein de l’armée, l’école militaire d’équitation de Fontainebleau a en charge la formation des futurs militaires du rang ainsi que des sous-officiers.

Monter à cheval est un passage commun à tous les élèves en formation, même ceux qui ne souhaitent pas intégrer la filière équestre par la suite.

Ce test d’équitation peut-être révélateur de la personnalité d’un futur soldat en évaluant ses réactions face à une situation inconnue et de stress (monter pour la première fois sur un cheval et se mettre au trot par exemple).

L’équitation permet de révéler des traits de caractères difficiles à dissimuler en contexte de situation incontrôlée : Le soldat essaie-t-il de prendre le contrôle sur ce qui se passe, au contraire subit-il ? Est-il confiant ou timoré ? Courage, hypersensibilité, volonté d’apprendre, nervosité… le cheval devient un indicateur pour déceler le tempérament des futurs militaires.

Des informations précieuses pour anticiper quels pourraient être les comportements en situations difficiles, voire de combat, et affilier l’apprenant au rôle qui semblerait le mieux lui correspondre.

Les chevaux nous permettent vraiment de déceler le caractère d’un futur soldat, très rapidement. En moins de deux séances d'équitation, on collecte déjà des informations importantes sur leur personnalité. On sait s’il est préférable d’orienter le candidat sur des missions pouvant l’amener en théâtre opérationnel, ou si au contraire des missions de logistiques semblent plus appropriées pour lui.” nous partage le Sergent Armand.

Partager :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

À la une

Articles Similaires

Cas clinique : Angle palmaire négatif

Le métier de maréchal-ferrant par Pierre Martinuzzi

Vocation, remise en question, solidité physique et mentale… Les métiers liés aux soins des animaux mélangent souvent passion et endurance face aux réalités sur le terrain. Nous avons interrogé Pierre

Lire plus »
Cas clinique : Fourbure

Cas de fourbure grave

Focus sur la réhabilitation de la fourbure grave suite à un cas de lymphangite sévère. Un sauvetage réalisé grâce à la collaboration entre maréchal-ferrant et vétérinaire équin. Alimentaire, infectieuse, mécanique…

Lire plus »
Cas clinique : Aplombs

Prévenir plutôt que guérir en maréchalerie

Tour d’horizon sur l’intérêt de la documentation et des assurances en maréchalerie. Parmi nos utilisateurs maréchaux équipés des technologies de suivi du cheval, la possibilité de pouvoir échanger sur la

Lire plus »