Vers les Jeux Olympiques équestres de PARIS 2024 avec le Dr Silvia do Valle !

Silvia do Valle est vétérinaire équin et cavalière handicapée en para-dressage. Elle vit à Orlando, en Floride (USA). Elle est née et a grandi à Rio de Janeiro au Brésil et vise aujourd'hui les Jeux Paralympiques de 2024 pour représenter son pays natal !

Credit photo : Sunsoar Photography

De l'hôpital aux championnats du monde FEI

C'est en 2017, que la vie du Dr do Valle a complètement changé. En vacances pendant 2 semaines en Irlande, Silvia a prévu de découvrir le pays en voiture durant sa première semaine de congés, puis à cheval la deuxième semaine. Un rêve pour cette américaine s'imaginant chevaucher toute la journée d'un endroit à l'autre autour du magique Connemara. Ce plan sera assombri par un tragique accident d'équitation pour le praticien équin.

Lors d'une randonnée, le cheval que Silvia montait a trébuché violemment, la jetant au sol avant de tomber sur elle et de l'écraser. Ces quelques secondes vont bouleverser définitivement la vie de Silvia. Elle souffre désormais d'une lésion grave sur la partie centrale de sa moelle épinière cervicale de C3 à C5. Quatre de ses côtes sont fracturées au moment des faits, ainsi que trois vertèbres thoraciques. La vétérinaire souffre également d'une contusion pulmonaire massive au moment de l'accident.

Silvia est alors tétraplégique en l'espace de quelques instants, complètement paralysée du cou jusqu'aux pieds. Transportée par avion à l'hôpital universitaire de Galway, elle restera en soins intensifs jusqu'à la stabilisation des traumatismes portées à sa moelle épinière.

Horse riding accident

"J'ai dû rester plusieurs mois hospitalisé en Irlande avant d'être rapatrié aux États-Unis pour continuer mes soins et ma rééducation. Ma nouvelle condition était difficile à accepter. Je pouvais à peine marcher, je ne pouvais pas lever les bras au-dessus de la taille… Malgré cela, j'ai demandé à quitter l'hôpital plus tôt contre l'avis de l'équipe médicale. Je suis un peu têtue !" partage Silvia avec nous. Une force de caractère qui l'amènera au plus haut niveau international en para-dressage.

Après une thérapie physique et cognitive intense, le Dr do Valle a surmonté son trouble de stress post-traumatique suite à son accident équestre. La thérapie équine lui a permis de renouer peu à peu avec sa passion pour les chevaux. C'est ainsi qu'elle a recommencé à monter à cheval.

Elle sera reconnue comme cavalière handicapée de grade 4 par la Fédération Equestre Américaine en 2020, et débutera ses premières compétitions en para-dressage.

Le dressage para-équestre classe les déficiences en 5 grades selon l'atteinte des cavaliers. Le grade 1 regroupe les cavaliers souffrant des handicaps les plus lourds. Selon la Fédération Equestre Internationale (FEI), les grades en dressage sont :

Grade 1
Déficiences sévères affectant tous les membres et le tronc. Les athlètes doivent généralement utiliser un fauteuil roulant. Ils peuvent être capables de marcher avec une démarche instable. Le tronc et l'équilibre sont sévèrement altérés.

Grade 2
Déficience sévère du tronc et déficience minime des membres supérieurs, ou déficience modérée du tronc, des membres supérieurs et inférieurs. La plupart utilisent un fauteuil roulant.

Grade 3
Déficiences graves des deux membres inférieurs avec une déficience minime ou nulle du tronc ou une déficience modérée des membres supérieurs et les membres inférieurs, et du tronc. Certains personnes peuvent utiliser un fauteuil roulant.

Grade 4
Déficience grave des deux membres supérieurs ou déficience modérée des 4 membres ou nanisme. Les personnes peuvent marcher et n'utilisent généralement pas de fauteuil roulant. Inclut la déficience visuelle B1.

Grade 5
Déficience légère du mouvement ou de la force musculaire ou déficience d'un membre ou déficience légère de 2 membres. Inclut la déficience visuelle B2.

Silvia do Valle a remporté l'observatoire des Championnats du monde FEI 2022 à São Paulo, et en juin 2022, elle a participé à sa première compétition para-équestre internationale, un CPEDI3*, à Tryon, en Caroline du Nord.

Malgré des spasmes, des crampes et une fatigue précoce, Silvia peut désormais marcher sur de courtes distances sans appareil.

Disable horse rider

À la recherche du partenaire idéal

Se remettant lentement de son traumatisme physique et psychologique dû à l'accident en Irlande, Silvia a de plus en plus nourri l'espoir de monter en para-dressage au plus haut niveau.
Le processus de remise à cheval de Silvia s'est fait progressivement grâce de gentils chevaux, et notamment grâce à sa jument Carisma qu'elle élevait depuis plusieurs années avant son accident d'équitation.

Malheureusement, cette jument prometteuse est décédée à l'âge de 7 ans dans son paddock, foudroyée par un orage en 2021. Une nouvelle douloureuse épreuve pour la vétérinaire. Les difficultés liées à l'accident, la perte d'un animal aimé avec qui elle prétendait participer à des épreuves de haut niveau, l'incapacité financière pour rebondir sur l'achat d'un nouveau cheval capable de concourir en épreuves internationales… Tout cela aurait pu anéantir la motivation et la confiance de Silvia en l'avenir.

Mais, la lumière peut aussi apparaître à des moments où on ne s'y attend pas.

La sœur de Silvia, Isabela do Valle Arenzon, habite au Brésil, à Sao Paulo. C'est une célèbre dresseuse professionnelle avec un réseau important d'éleveurs lusitaniens. Une opportunité qui permettra à Silvia de croiser la route d'un gentil hongre nommé Gauguin.

Para-dressage horse

Epaulée par sa sœur et son entraîneur, le «match » entre Silvia et Gauguin a été quasi immédiat. Après quelques jours à faire connaissance, Silvia a décidé de continuer avec cet hongre prometteur, qui réunit toutes les qualités nécessaires pour se classer en para-dressage de haut niveau. Enfin, la chance était du côté de la cavalière vétérinaire !
Gauguin a également embrassé sa nouvelle vie et a été transporté à Orlando pour rejoindre l'endroit où vit Silvia.

Le couple s'entraîne maintenant pour participer au plus grand événements sportifs en para-dressage. Et notamment viser la sélection pour les jeux de Paris 2024.

Ekico est très fier de faire partie des supporters de ce couple, et de les accompagner dans leur aventure vers les JO !

Nous avons rencontré Silvia lors de congrès vétérinaires américains en 2022. D'abord à l'université CHI en Floride puis à l'AAEP au Texas. Deux congrès où nous avons présenté la technologie Tendiboots™ pour surveiller la locomotion du cheval.

La technologie Tendiboots™ sont des guêtres connectées faciles à utiliser. Cet appareil est d'une grande aide pour accompagner le suivi des chevaux de sport et participer à la prévention des contre-performances ou à la détection d'anomalies de la locomotion lors des examens orthopédiques.

Suivi et analyse de la locomotion

Retrouvez sur notre boutique en ligne tous les outils et technologies pour vétérinaires équins.​
Nouveau

L'aventure vers les Jeux paralympiques de Paris 2024

Silvia et Gauguin visent les Jeux Paralympiques de Dressage aux prochains Jeux Olympiques qui se tiendront à Paris.

Les épreuves de para dressage auront lieu du 3 au 7 septembre 2024 dans les somptueux jardins du Château de Versailles, symbole emblématique français reconnu dans le monde entier.

Pour être qualifié pour les Jeux Paralympiques, il est nécessaire que les cavaliers obtiennent au moins un score supérieur à 64% au cours de l'année 2023 à un CPEDI3*.

Le premier était en Amérique du Nord à Wellington (Floride) en janvier 2023. Le deuxième était au même endroit en mars 2023.
Le prochain événement auxquel Silvia et son cheval Gauguin tenteront de se qualifier aura lieu à Tryon en automne.

Nous croisons les doigts pour que le couple atteigne son objectif et pour les voir fouler le carré de dressage olympique du Château de Versailles l'année prochaine !

Bonne chance Gauguin et Silvia !

Vous aussi, vous pouvez soutenir Gauguin et le Dr Silvia do Valle dans leur parcours olympique.

Pour savoir comment les aider, visitez leurs pages Web !

Photos credit : © Sunsoar Photography

Partager :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

À la une

Articles Similaires

Cas clinique : Angle palmaire négatif

Le métier de maréchal-ferrant par Pierre Martinuzzi

Vocation, remise en question, solidité physique et mentale… Les métiers liés aux soins des animaux mélangent souvent passion et endurance face aux réalités sur le terrain. Nous avons interrogé Pierre

Lire plus »
Cas clinique : Fourbure

Cas de fourbure grave

Focus sur la réhabilitation de la fourbure grave suite à un cas de lymphangite sévère. Un sauvetage réalisé grâce à la collaboration entre maréchal-ferrant et vétérinaire équin. Alimentaire, infectieuse, mécanique…

Lire plus »
Cas clinique : Aplombs

Prévenir plutôt que guérir en maréchalerie

Tour d’horizon sur l’intérêt de la documentation et des assurances en maréchalerie. Parmi nos utilisateurs maréchaux équipés des technologies de suivi du cheval, la possibilité de pouvoir échanger sur la

Lire plus »